Rechercher

Se remettre d'une rupture

Dernière mise à jour : avr. 23

L’une des décisions les plus difficiles que vous puissiez prendre est la décision de quitter une relation.

2020 a été une année de divorces et de ruptures pour beaucoup de personnes, moi compris. J'ai passé des dizaines d'heures assis avec des gens qui prenaient de grandes décisions dans la vie. À l'échelle du monde, la purge, la fin et l'effondrement des anciennes méth


Au moment où j'écris ceci, j'ai vécu ma juste part de ruptures et j'ai appris quelques choses en cours de route. Je ne prétends pas tout savoir, et à la fin de la lecture de cet article, je ne peux pas garantir que vous aurez les réponses aux questions qui vous tiennent à cœur.


Mais mon intention est de vous encourager à vous faire confiance et à incarner l'espoir à travers votre processus.


Avant de commencer, je dois vous raconter une courte histoire qui a jeté les bases du travail que je fais aujourd'hui et, finalement, de ma vision des relations.


Alors que je finis un Somatic Training en ligne il y a à peine quelques semaines.



Le premier jour, la thérapeute me dit: «Fascinating, a French coming to my training !" C’est formidable de voir d’autres femmes de nationalité différente s'intéresser à cette thématique. C'est rare, c'est beau."


Je lui ai fait un grand sourire et on a eu un regard complice Elle me confirmait la raison de ma venue à ce training, cette envie brulante de mieux comprendre l'humain afin de ne plus vivre l'attachement comme une peur mais comme un moyen de vivre en harmonie.


«My God , you are so young and wise. Si j'avais fait ce travail à ton âge. Je n’aurais pas deux ex-maris. " En effet. Elle savait toucher là ou il faut !


J'étais sans voix.


Cela veut dire que chacun de nous a son propre chemin dans les relations, et qu’il est de notre responsabilité d’embrasser et de s'approprier notre voyage.


Lorsque vous êtes dans une relation et que vous commencez à guérir les blessures de votre enfance, vous commencez à grandir dans une nouvelle direction. Vous verrez la vie à travers une lentille qui n’est pas limitée par la peur et les schémas toxiques non résolus.


Vous suivrez le chemin qui vous ramène à votre vérité.


Si votre partenaire ne fait pas activement sa propre guérison, vous pourriez vous retrouver à grandir dans des directions différentes. Si vous avez besoin de mettre fin aux choses pour rester fidèle à vous-même, sachez ceci:


Cela ne veut pas dire que votre temps ensemble ne signifiait rien.


Cela vous a amené là où vous en êtes aujourd'hui, et cela vaut la peine d'être chéri.


Cela ne veut pas dire que c'était un échec.


Cela vous a amené là où vous en êtes aujourd'hui, et cela vaut la peine d'être chéri.


Je ne crois pas à l’échec. Surtout lorsqu'il s'agit de relations à long terme.


Un mariage est-il un échec s'il a une fin?


Je pense que notre culture dit oui.


Mais je dis non. Cette croyance est limitante.


Si nous n’apprenons rien de la relation, je pense qu’il est juste de dire que nous avons échoué. Nous n'avons pas appris, guéri et évolué. Et, malheureusement, si nous ne réparons pas cette blessure, nous la répéterons dans la prochaine relation.


En ce qui concerne la guérison des traumatismes et les relations, c'est la conversation que je me retrouve à avoir maintes et maintes fois, je vous la partage.


En guérissant après avoir vécu en mode survie, vous libérez de l'espace pour une nouvelle façon d'être et vous revoyez votre valeur ! Toutes les couches qui faisaient partie de votre moi de survie (depuis votre cerveau reptilien) tombent au bord du chemin.


Les couches étouffantes qui disent:

"Je prendrai soin de vous et donnerai la priorité à vos sentiments par rapport aux miens."

"Le rejet émotionnel est normal."

"Punir est normal."

"Je ne suis pas digne d'être aimé(e)."


Sous ces couches se trouve votre âme, votre vérité. Au fur et à mesure que vous apprenez à connaître votre pouvoir et votre vérité de manière plus tangible, ne soyez pas surpris si vous évoluez dans une direction différente de celle de votre partenaire.


Cela ne veut pas dire que l’un ou l’autre de vous est de mauvaises personnes; cela signifie simplement que vous choisissez de rester sur l’autoroute et qu’ils prennent la sortie 3.


C'est-à-dire que vous ne pouvez forcer personne à suivre une thérapie. Vous ne pouvez pas «réparer» une relation lorsque les 50% restants du partenariat ont un programme complètement différent. C’est simplement une partie perdante. Si votre partenaire veut monter à bord et rester sur l'autoroute avec vous, il doit être motivé.


Si vous traversez une rupture en ce moment, voici trois pépites de sagesse qui pourraient vous aider à vous faire confiance:


1. Le deuil avant même que la rupture ne se produise est tout à fait normal.


L'anticipation des "pertes" est une chose réelle. En pensant à tous les bons moments que vous avez passés avec eux. Le processus de deuil peut commencer par le simple fait de savoir que vous devez faire un changement. Le chagrin est là pour vous aider à devenir l'humain que vous êtes vraiment censé être.



Parfois, il faut des années pour traiter complètement une perte. Si vous avez des griefs non guéris de votre passé, ils pourraient être déclenchés lors d'une rupture, de sorte qu'une partie de la tristesse pourrait provenir de vos expériences passées.


Pensez à un moment où vous aviez un papier découpé sur la main et il n’était pas encore tout à fait guéri, mais vous pressez un citron et une partie du jus est entrée dans votre coupe. Eh bien, c'est similaire, en ce sens que si la plaie initiale n'est pas complètement guérie, la douleur et la douleur seront plus intenses sur une plaie ouverte.


2. Pas besoin de précipiter le "découplage". Une cadence lente est souvent bonne pour tous les êtres impliqués.


Beaucoup de gens qui ont des blessures d'abandon non cicatrisées voudront arracher le pansement et en finir rapidement. Compréhensible, mais lorsque vous avez un lien profond avec quelqu'un, je ne le recommande pas. Se déplacer à une cadence lente aidera le système d'attachement de chaque personne à se réajuster avec plus de résilience et de facilité.


Au fur et à mesure que vous vous dissociez, construisez un solide système de soutien autour de vous avec des professionnels et des amis qualifiés. De cette façon, vous vous éloignerez naturellement et vous vous tournerez de moins en moins vers cette personne pour plus de confort.


3. La résistance et le doute de soi apparaîtront souvent dans la boîte de discussion, mais ne les laissez pas vous retenir.


Nos peurs aiment porter des masques. La résistance et le doute de soi ne sont que de la peur déguisée, essayant de vous empêcher de vous faire confiance.


Les hypothèses et les pensées fantastiques font naturellement partie du processus, mais ne les observez pas ou vous resterez coincé. Si au niveau de l’âme vous savez que c’est la bonne chose à faire, alors croyez-y.


Guérir les blessures de l'enfance vous donne l'énergie nécessaire pour créer une nouvelle vie pour vous-même.


Parfois, ce n’est pas la même personne qui a juré jusqu’à ce que la mort nous sépare. Mais c'est la personne qui a dit: «Hé, si mon âme a l'impression de mourir dans cette union, je dois y mettre fin. Pour le plus grand bien de toutes les personnes impliquées. »


Il faut beaucoup de force et d'honnêteté pour s'approprier ces mots.


Plus vous faites confiance à ces indices de perspicacité, plus votre sens de vous-même grandira.


Avec amour,



Julie


#amour #guerisonblessure #ruptureamoureuse #emotionsvives #abandon #hypersensible #developpementpersonnel #grandirensemble #blessuredelame #relationharmonieuse #developperlamour #amourdesoi

73 vues1 commentaire